Half Ironman, encore un titre mondial pour Gómez Noya

Sept jours à peine après avoir remporté le titre mondial de la Fédération internationale à la finale des World Series, Javier Gomez Noya sponsorisé par Pamesa Cerámica, s’impose hier au Canada, dans le Half-Ironman qui dépend, pour son organisation, de l’Ironman d’Hawaï. S’il n’a disputé, jusqu’à présent, que deux triathlons de cette longueur, sans aucune préparation spécifique, le galicien rafle toutefois la victoire en 3h41’30” contre des spécialistes de la discipline, dont certains avaient été ses rivaux sur la distance olympique.

Déjà il était en tête sur les deux kilomètres natation – ce qui n’a surpris personne-. Pendant les 90 Vélo (suivant le règlement classique qui interdit de courir dans la roue ou en mode peloton), il ne quitte jamais les premiers. À la deuxième transition 10 triathlètes arrivent avec une différence d’une minute à peine : « Sur la partie vélo, j’ai contrôlé pour que personne ne m’échappe. La pente m’a été favorable parce que j’étais très à l’aise dans la montée. Peut-être que sur un parcours totalement plat, j’aurais perdu quelques secondes au profit de coureurs plus habitués que moi au ‘vélo chèvre’ ».

gomez-noya-ironman

Dans les 21 kilomètres marche, très vite il se place en tête, coude à coude avec l’Allemand Frodeno (champion olympique à Pékin), et ils laissent loin derrière eux le reste des participants. A mi-parcours, il réussit à se dégager et consolide un avantage de 30/45 secondes qu’il garde jusqu’au passage de la ligne: « Au démarrage du second des deux tours, lorsque j’ai vérifié que j’étais à l’aise et que nous n’étions que deux en tête, j’ai forcé et tiré un avantage qui m’a permis de gagner. Évidemment, j’ai trouvé la troisième phase longue, mais je n’ai pas fini les mains vides ! Je suis très content du résultat et du soutien que m’ont apporté le public et l’organisation ». Une autre grosse pointure du triathlon, le britannique Tim Don, champion du monde de distance olympique en 2006, vient compléter le podium.

Esta entrada también está disponible en: Espagnol Anglais

Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *